NRBC Genève 2019

Une bombe « sale » avec des matières radioactives a explosé au stade de la Praille. Pompiers genevois et français, spécialistes des produits dangereux, démineurs, ambulanciers, médecins, policiers et armée: 350 personnes et des dizaines de véhicules étaient sur le pont. Cet exercice faisait partie des six prévus durant une semaine pour tester le dispositif cantonal genevois en cas de catastrophe NRBC (nucléaire, radiologique, biologique, chimique).